A quoi correspond une plaque d’immatriculation ?

La plaque d’immatriculation : la pièce d’identité de votre véhicule
Une plaque d'immatriculation est une véritable carte d’identité pour les véhicules et tous doivent obligatoirement en être équipés. En France, plusieurs systèmes d’immatriculation se sont succédés au fil du temps pour arriver au système actuel du SIV. Le premier système d’immatriculation a vu le jour en 1901. Il s’agissait alors d’une plaque arborant trois chiffres ainsi qu’un code géographique et était défini et délivré par l’Administration des Mines. C’est en 1928 que l’attribution des plaques d’immatriculation passe sous l’autorité des préfectures et sous-préfectures. S’en suivent de nombreuses modifications jusqu’au système du Fichier National d’Immatriculation (FNI), qui fut remplacé par le Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV), en 2009.

Un numéro d’immatriculation à vie
Ce dernier dispositif, toujours d’actualité aujourd’hui, permet aux véhicules de garder le même numéro d’immatriculation tout au long de leur durée de vie, et ce jusqu’à leur destruction ou leur exportation. Il n’y a donc désormais plus d’obligation à faire modifier sa plaque d’immatriculation en cas de déménagement dans un autre département, comme c’était le cas sous le système du FNI, et une simple demande de changement d’adresse pour modification sur la carte grise est alors nécessaire.

Une réglementation stricte
Le format des plaques d’immatriculation fait l’objet d’une réglementation stricte. Ainsi, les nouvelles plaques d’immatriculation doivent impérativement être composées des paramètres suivants :
• Être de type AA-123-AA,
• Avoir un fond blanc assurant une meilleure lisibilité,
• Présenter le drapeau européen,
• Indiquer la lettre "F" correspondant à la France,
• Posséder un logo régional sur la droite de la plaque,
• Contenir la mention "TPPR", qui correspond à l’agrément donné par l’UTAC au fabriquant de la plaque.
Là où les voitures ont l’obligation d’arborer deux plaques d’immatriculation, la première sur le pare-chocs avant et l’autre sur le pare-chocs arrière du véhicule, les deux-roues et les remorques n’ont besoin d’être équipés que d’une seule plaque, qui doit être fixée à l’arrière.