Prix de la carte grise, quelles sont les nouveautés ?

Plusieurs nouveautés et changements interviennent durant l’année 2019 concernant le calcul du prix de la carte grise : tarif du cheval fiscal, nouveau barème du malus écologique et taxe CO2, on vous éclaire sur ce qu’il faut savoir.

Le coût du cheval fiscal évolue dans certaines régions
Voté chaque année par les régions, le coût du cheval fiscal ou taxe régionale a connu quelques changements en 2019 puisque certains tarifs ont été revus à la hausse et à la baisse suivant votre lieu de résidence. La hausse concerne notamment le Grand Est avec l’Alsace et la Champagne-Ardenne qui connaissent respectivement une hausse de 4,6% soit une augmentation de 1,84€ pour un tarif de 42,00€ par cheval fiscal (40,16€ en 2018) et de 5,9% soit 2,34 euros de plus établissant un prix de 42,00€ par CV contre 39,66€ l’année précédente. En Lorraine, les conducteurs bénéficient d’une baisse de 2,3% soit 1euro de moins qu’en 2018 tandis que dans les hauts de France, le prix du cheval fiscal est fixé à 37,80€ en 2019 soit une baisse de 6%. Les tarifs n’évoluent pas dans les autres régions françaises.

Un nouveau barème pour le malus écologique
Le premier changement concerne le malus écologique dont le barème a évolué au 1er janvier 2019.
La première modification à noter est le décalage du seuil de déclenchement du malus écologique qui passe de 120 à 117 grammes par kilomètre parcouru soit 3grammes de CO2 en moins. Le malus s’élève donc à 35 euros à partir de 117gr/km de CO2 et s’échelonne jusqu’à 10.500 euros pour les véhicules émettant 191g/km de C02 et plus. Le montant reste tout de même plus avantageux que l’année précédente à partir de 123gr/km en raison du cycle d’homologation NDEC corrélé qui sera prochainement remplacé par le cycle WLTP. Pour plus de détails, vous trouverez facilement en ligne le nouveau barème officiel 2019 du malus écologique.

La taxe CO2 en 2019
Appelée également taxe additionnelle, la taxe CO2 est appliquée aux véhicules d’occasion jugés particulièrement polluants à savoir les véhicules particuliers et les véhicules à usages multiples dédiés au transport de voyageurs et leurs biens mis en circulation depuis le 1er juin 2004. Il s’agit de véhicules achetés avec option d’achat ou pour une durée d’au moins deux ans, ou loués en France. Cette taxe sera appliquée dès le mois de juillet 2019 aux véhicules pick-up pouvant accueillir au moins 5 personnes assises. Elle ne concerne pas les véhicules utilisés pour l’exploitation des remontées mécaniques et des domaines skiables.

Le tarif varie en fonction de la puissance fiscale du véhicule concerné et la taxe est réglée directement lorsque vous entamez des démarches d’obtention du certificat d’immatriculation. Le montant est de 0 € pour une puissance fiscale inférieure ou égale à 9 chevaux, 100 euros entre 10 et 11 chevaux, 300€ entre 12 et 14 chevaux et 1000 euros pour les véhicules de plus de 14 chevaux fiscaux. A noter que la taxe est réduite d’un dixième par année entamée depuis la date de première immatriculation.